07/05/2009

revue de presse

Les filles quittent Rhisnes

  

Le comité rhisnois cède sa section féminine à Charleroi. Le club ne se voyait pas reconstruire une équipe pour la D2 alors que des filles étaient sur le départ.

Carole GOTFROI

Le f ootball féminin à Rhisnes, c'est bien terminé. La section féminine avait pris ses quartiers à Rhisnes il y a quatre ans après avoir quitté Belgrade. Après une saison en 1re provinciale, les Rhisnoises avaient décroché leur ticket pour la division 3 nationale. Et la saison dernière, elles avaient fêté le titre et la montée en division 2.

Mais cette saison a été pénible. Rhisnes cède donc son équipe féminine à Charleroi. Les désormais ex-Rhisnoises évolueront toujours en division 2, mais avec le maillot carolo.

Les dirigeants rhisnois ne pouvaient pas garder les filles. « Nous avons effectué un sondage au sein de l'équipe. Près de 90 % des filles désiraient quitter le club. Nous étions donc obligés de chercher d'autres joueuses pour la saison 2009-2010. Reconstruire un groupe compétitif me semblait compliqué. Nous avons donc accepté la proposition de Charleroi », explique Bernard Culot, le président de Rhisnes.

Mais certaines filles ne sont pas enchantées par cette décision. Plusieurs, dont la capitaine Nadège Vanhaeck, ont quitté le navire à deux journées de la fin du championnat. Pas évident pour le coach, Christian Jonet, de composer une équipe. Mais heureusement, les Rhisnoises ont déjà assuré leur sauvetage. « Déçu ? Oui. Mais pas par rapport au comité. Je suis déçu du comportement de certaines joueuses. Elles devaient s'impliquer dans le club en vendant des billets de tombola ou en participant aux soupers. Ça n'a pas été le cas pour tout le monde. L'ambiance s'est détériorée », explique Christian Jonet.

Ce samedi, il devra rejoindre Heist avec un noyau très réduit. Probablement pas plus de dix filles. Et le 16 mai, Rhisnes disputera son dernier match à domicile contre Borgloon.

07:45 Écrit par Michel Reins dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : revue de presse |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.